Marseille - Parc Chanot, 15 & 16 novembre 2017

Evénements connexes

ART by Laurent de Pury

Le bois est par excellence "la materia prima" et renvoie à la tradition et au sacré. De cet héritage, Laurent de Pury retient essentiellement deux choses : l'attachement aux valeurs intrinsèques de la matière  - vivante ?- et le rapport à la nature qui la génère. L'artiste affectionne ses pérégrinations en forêt, il a besoin de ce contact avec la nature inspiratrice et productrice de son matériau de prédilection.
Une fois le bois récolté, il coupe, il émonde les branches et les fragments d'arbres et il se laisse inspirer tant par la texture que par les courbes naturelles.
A partir de ces morceaux épars, il taille de fines bandes sinueuses, il les ponce et les laisse à l'état brut.
Puis l'artiste crée ses volumes sur la dichotomie entre le plein et le vide. Il rassemble chaque pièce en une série de trois groupes posés verticalement. La structure paraît à la fois compacte et transparente, chaque élément gardant son indépendance formelle tout en étant constitutif du tout. De Pury revisite l'arbre. De cet archétype fondamental, il ne retient que l'idée du tronc. Point de feuilles, de ramures, ni de racines, mais un entrelacs d'éléments, un condensé de lignes tendues évoquant le flux, l'émergence de la forme et ainsi celle du volume.

Cette construction ascensionnelle, récurrente dans le travail de l'artiste, témoigne aussi d'une volonté d'architecturer l'espace. Cherche-t-il à joindre le sol et le plafond ou au contraire à les disjoindre et ainsi créer un espace à investir? Ce rôle de soutien fictif, cette fonction de pilier d'un édifice virtuel, dialectise le rapport entre l'objet et le lieu. Dès lors, comment regarder sans prendre conscience que tout s'organise autour de la non permanence de la forme, sans considérer que hors du lieu, l'oeuvre n'existe pas. Cela nous renvoie à une réflexion phénoménologique : l'idée de la perte du volume, autrement dit, la confrontation au vide, devient indissociable de l'acte de voir. Le sculpteur, en remplissant l’espace visuel d’une manière éphémère, repense le rapport du volume et du vide. Et de toute évidence, il remet en question notre manière habituelle d’envisager le monde visible en général et celui des oeuvres d’art en particulier !»

En développant ce type de problématique, Laurent de Pury poursuit la quête d'une oeuvre qui soit pertinente dans sa représentation physique aussi bien que dans sa dimension symbolique. En cela, il élargit les formes traditionnelles de la sculpture avec légèreté et finesse.

Regards sur l'art contemporain II, Catherine Othenin-Girard

laurentdepury@gmail.com

IMG_3136.jpg
IMG_3137.jpg
IMG_3139.jpg
John-Knox-3.jpg
22-Laurent-de-Pury-729x432.jpg
Maroc 08 bois d'olivier, diam= 320cm.jpg
sans titre Artgenève sculptures 2016 h=650 cm  b.jpg
sans titre Marrakech  2010 Maroc .jpg
sans titre, 7 éléments, BulleFRCH.jpg
sans titre, 7 éléments, M.E.N. 2005 NeuchatlCH H=650cm.jpg
sans titre, 8 éléments, BexartsCH 2017 .jpg
sans titre, 2006, Muri (BECH)               5 éléments bois,  h= 6ml.jpg
sans titre, 2006, Muri (BECH)               5 éléments bois, h= 6ml  b.jpg
sans titre, 2013, Bin el ouidane 2013  Maroc.jpg
sans titre, au sol, esplanade Sturm 2004 Genève CH .jpg
sans titre, au sol, esplanade Sturm 2004 Genève CH b.jpg
Retour

architect 
meets 
innovations

@ATW_INTL
  @architect_at_work

  #ATWFR

En collaboration avec

 

 

 

 

 

 

Design & Plan

Médias

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sponsors